mexique

Publié le par seb

 

Départ le 11 novembre a 10h30

ca commence tres fort, nadege devait me conduire en voiture a roissy. pas de bol : le bip du garage ne martche plus, plus moyen d ouvrir la porte pr partir. du coup, taxi en urgence, un peu dur a trouver un dimanche matin a 7h du mat. je finis qd meme par arriver a peu pres a l heure pr l enregistrement.

le vol se passe bien, pas super confortable, mais ca va. ecran commun pr voir des films pourris. mais le survol de la cote est americaine etait sympa, ainsi q tte la ville de mexico.

arrivee a mexico sans encombre, passage de douanes intererssante : tu appuies sur un bouton, qui fait un choix aleatoire de control. je suis passe a travers.

 

 

 

 

 

  

Lundi 12 :

levé tot (6h45) , puis visite de la place des 3 cultures : endroit ou l’on trouve des ruines mayas ( des fondations ), une basilique espagnole du 17ème, et des batiments recents … interessant . tres rigolo, tt un groupe de gens qui faisait de la gym, en superbe jogging jaune sur une pauvre musique.

 

Puis direction les basiliques de sainte Guadalupe. A la base, une petite eglise construite sur une colline apres qu un mexicain ait vu la sainte. Sur les murs de celle ci sont peints les differentes apparitions de la sainte.

Puis les espagnols ont construits d’autres basiliques autour. Les anciennes sont fort bancales ( tremblements de terre oblige), assez pauvres en decoration mais jolies.

 

La récente est immense et moderne, une messe y etait donné, des gens arrivaient a l’interieur en se trainant a genoux. On peut sentir la ferveur religieuse.

Changement de decor, on sort de mexico, en passant devant les bidons villes : impressionnant par leur etendu, et par leur localisation : a flan de colline, a des hauteurs inimaginables, et surtour sur des pentes importantes.

On arrive à Téotihuacan. On visite rapidement un artisan tailleur de pierre, ils font des imitations d’objets mayas et aztèques super belles … et cher. puis 1er site archéologique, teotihuacan : époustouflant. Site magistral, qui en impose. 2 grdes pyramides principales, celle de la lune, et la plus grande celle du soleil. Vue magnifique. Et il fait chaud, le soleil tape fort, et j’ai oublié ma casquette … en France ! l’achat d’un bob à touriste s’impose très vite de lui meme, tant pis.

 

 

Puis le resto, a l’heure mexicaine, c’est a dire à 14h. il fait faim. Et c’est bon, buffet, avec des cactus en salade : et bin c’est super bon , à essayer si l’occas se présente.

Après manger, on revient sur mexico, ballade a pied ds le centre, à travers le parc de la Alameda, de rues " commercantes " ( sorte de puces ou y a pleins de petits vendeurs sur le trottoir face aux magasins. tres folklore, cireurs de chaussures, on est meme tombé ds un stande de journaux x ou une petite fille faisait ses devoirs, l'hallu !!

On passe par une patisserie mexicaine : de la creme, de la creme et de la creme, sur une base de creme. Tres rigolo, pas tres tentant.

On fini par arriver sur le zocalo ( place centrale ) qui se nomme la place de la constition, ou l’on trouve le palais presidentielle, la cathedrale et le temple mayor.

La cathedrale est penchée comme il faut, ya meme un fil à plomb a l’interieur pr montrer l’evolution de l’inclinaison. interieur vide, excepté le fond derrière l’autel qui est sculpté et doré, chargé et laid en fait.

Est adossé a la cathedrale (au fonf à gauche) une eglise du 18ème avec un style différent (1er plan, derriere la croix). Juste a coté, le temple mayor, grd temple ou se sont installé les aztèques. Il ne reste q des ruines, qq sculptures. Historiquement tres important.

on a le droit à la levée du drapeau, avec un solo de trompette pr l'hymne desastreux !! l'histoire du drapeau est liée à l'histoire aztèque : les aztèques se sont installés à l'endroit ou ils ont vu un aigle posé sur un cactus en train de manger un serpent, comme le prevoyait la légende ... on le retrouve sur le drapeau.

On fini la ballade par la place aux mariachis. Pas top. Pas beaucoup de mariachis, place a touristes … on s’attarde pas. on voit aussi partout des taxis coccinelles, vert, et pas q des taxis d'ailleurs, en bon état souvent, c une institution ici.

En plus, on est fatigué. Couché tot, à 21h30 pr moi.

 

 

Mardi 13 :

On commence la journée par la visite du musée d’anthropologie de mexico. Tres beau musée, bien fait, mais vraiment utile avec les explications du guide. Ca permet de bcp mieux comprendre la chronologie de l’histoire maya et aztèque ( les 2 grdes civilisations au Mexique). On y voit de superbes pièces, dont le calendrier aztèque…

Pr schematiser, les mayas st plus anciens, et pacifiques. Ils se trouvaient ds le yucatan. Les aztèques st un peuple guerrier, aparu vers la fin de la periode maya, et basé sur mexico. Peu de rapport entre eux. Leurs noms de dieux st tellement compliqués, tellement de civilisations, q c bien compliqué à retenir.

Juste un nom à retenir : Quetzalcoatl, ou kukulcan pr les mayas , " serpent à plume " leur dieu créateur du monde, dont ils attendaient leur retour . ce fut le cas, il revint en 1519, mais n’était en réalité qu’un espagnol nommé Costes ! ! ! ils l’ont pris pr un dieux, arrivé à une date anniversaire pr eux ; ajoutez y d’autres coincidences, des maladies, des alliances, et vs aurez la fin des aztèques. Les mayas ont disparu tt seul, sans qu’on sache pourquoi.

Donc visite de 2h30 super intéressante, pr l’intello autant q pr les yeux.

On prend ensuite la direction d’un marché couvert ou l’on mange. Après un bon " pollo mole " (poulet au chocolat, très bon), on part pr Puebla.

Ville assez coloniale, très très colorée, accentué par le soleil couchant.

L’architecture est intéressante, melange de moresque et baroque. On y visite le zocalo, la cathedrale St Dominique, ou l’on trouve une chappelle sculpté et doré à un point incroyable, je trouve ca laid mais hallucinant.

On finit la ballade par un petit quartier libre ds la marché artisanal local, pr faire qq cadeaux.

On prend ensuite la route pdt 3h, pr arriver ds un refuge de montagne, à 3000m d’altitude, au pied de la Malinche. Il faisait environ 25° qd on est parti, entre 2 et 5° à l’arrivée, ca fait froid d’un coup. Le refuge est tt simple, et pas chauffé, mais on a dormi comme des loirs, les couvertures étaient très éfficaces. 2 nouveaux guides arrivent ds la nuit pdt q je dors.

 

 

Mercredi 14 :

Levé : 4h du mat, depart à 4h30 ! ! ! ! juste le tps de bien petit dejeuner.

Il fait très frais, qq degrés à tt casser. Mais je me rechauffe vite en marchant, le guide étant parti à bon rythme. Qq uns st deja à la traine ds le groupe. Je laisse un de mes batons à une des filles. On marche de nuit, à la lampe frontale, bien sympa, surtt qu’on ne se rend pas compte de combien on marche. On a halluciné au retour qd on a vu tt ce qu’on avait marché en realité. On voit les étoiles à travers les sapins, on est à 3000m au départ. On marche pdt 1h30 de nuit avant q le jour se leve. On ne verra pas grd chose du lever de soleil. On continue. Ca commence à etre dur vers 3500m, je ne trouve tjs pas mon rythme respiratoire, alors q je marche à mon allure, vive l’altitude. a la 1ere grde pause, on n’est plus q 9 sur 12 ; a la 2ème pause à 3800m, je ne verrai pas les 3 derniers des 9 qui n’arriveront qu’après qu’on est repris le chemin, sans notre guide. Le terrain est degagé et on voit le sommet, ca à l’air pas si loin q ca.

 Notre guide ns dit de partir et q de tte facon il ns rattrapera facilement, malgré sa fin de grippe et ses nombreuses clopes. Qd on repart, on est face à un pseudo mur, effort difficile.

Chacun marche comme il peut, à son rythme, plus de queue leuleu. Hubert marche devant, trop vite pr moi. Juste derriere moi Marie Claude, sa femme, elle paye pas de mine, mais elle envoie… le paysage se devoile, il fait grd beau, très peu de vent, temperature idéale au soleil, on voit des volcans ds la brume au loin, c magnifique.

C notre recompense pdt les nombreuses pauses. C vraiment dur, on manq d’O2. à parir de 4200m, pause tt les 5-6 pas, voir moins des fois. A 4400m, je commence à avoir des vertiges tt les 3 pas, malgré de longues pauses ; je pense à m’arreter et redescendre, mais le fait de voir Marie Claude continuer et rejoindre son mari, j’allais pas laisser les vieux finir et pas moi. Surtt qu’entre tps , le guide ns avait rejoint comme une balle, hallucinant et ecoeurant. Je fini donc au mental et sans mes poumons, les jambes font mal, heureusement le paysage est tjs la. J’arrive à rejoindre Marie Claude pr finir l’ascension avec elle. On est recompensé, c'est époustouflant, à 4462m d'altitude. Vision à 360°, sur des volcans : le " popo " (popocatépetl) à 5230m à gauche, le ixtaccihuatl " la femme endormi " à droite,

et le + haut volcan du Mexique l’Orizoba à 5675m.

On arrive à 5 en haut, + les 2 guides : hubert (4), Marie claude (3) et moi (5), Pierre (2) et Corinne (1), les guides Yann et Gerardo (6).

On est monté en 5h. la descente se fera en un peu moins de 3h, tres facile respiratoirement, moins musculairement. Mal au pied en arrivant. Pas trop de courbatures, surement grace aux etirements et à l’eau bu.

Douche vite fait, puis 7h de minibus … le pied ! ! pr arriver de nuit a Catemaco et son lac.

 

 

Jeudi 15:

 Grasse mat, levé à 7h30 ! !

On commence par visiter une fabrique de cigares, q bcp ne voulaient pas faire par manq de curiosité. On a vu comment ils les fabriquent, roulent, testent. Pas un touriste, tous travaillaient à une vitesse fulgurante sans preter attention à notre présence. Tres intéressant. A leurs dires, ces cigares valent ceux de cuba, impossible à verifier car pas de fumer de cigare parmi nous. Ca ns prend une heure.

 

On a un petit quart d’heure en attendant q Rolando fasse les courses ds le quartier, ca ns laisse le tps de deambuler ds des rues locales, assez populaires. Ils aiment le bruit au Mexique.

Puis on part pr une balade ds une vallée deboisée, vers une cascade. On trouve des arbres fruitiers sur le trajet, citrons doux, oranges, clémentines, tous très bons malgré leur aspect pas mur. On s’est gavé. Il fait pas trop chaud, le chemin est facile. Au bout de 1h30, on arrive à la cascade, c magique. Chute d’eau de 10m environ sur un bassin turquoise, ds la foret. On est seul, petite baignade oblige après la marche, ds une eau à 20° environ. Impossible de se mettre sous la chute, à cause du courant q ca degage. On en profite ensuite pr faire un super pique nique, salade de legume avec cuisses de poulets préparées, avec fruits en dessert. Digestion au soleil au bord de l’eau avant de repartir.

On revient a catemaco, quartiers libres sur les bords du lac.

Au passage, je me fais chier dessus par un oiseau, pas étonnant, y’en avait des centaines, et j’ai une réputation a tenir ! ! on se retrouve à 5, hubert marie claude pierre corinne et moi, pr boire un coup ds un petit bar paillotte en bord de lac. On se fait accoster par un groupe de 3 mariachis, pas top mais rigolo. Ils ont pas réussi a ns jouer " couroucoucou, paloma ". on regarde le coucher de soleil. Puis visite rapide du zocalo de nuit, et des rues adjacentes.

On voit qu’on est plus a la montagne, il fait chaud et humide, ca ns change des montagnes fraiches. On a cru qu’on allait se prendre un peu de pluie ce matin, mais rien.

 

 

Vendredi 16 :

Matinée de minibus. Arrivée vers 13h au canyon de sumidero. On mange, avant d’embarquer ds des " hors-bords ". 2h de ballade sur l’eau, au soleil, ds le canyon. Très beau, on y voit pleins de choses : animaux (iguane, vautours, crocodile, éron gris, pélican, singes araignées), paysages (les 3 montagnes du chiapas, cascades, " sapin de noel ").

On part vers 16h, pr San Christobal, ds les montagnes à 2300m. on profite du coucher de soleil sur le chiapas, au bord de la route.

Arrivée à san christobal, on visite le zocalo, de nuit. Très jolie, animé (ya bcp de touristes) et developpé. Ville de style colonial. L’hotel est une ancienne acienda.

 

 

Samedi 17 :

Decollage de l’hotel vers 9h après un pti dej léger. Direction le village de San Juan Chamula, à qq km de san christobal. Le groupe s’est divisé en 2, ceux comme moi qui ont pris le minibus, et ceux qui y sont allés à cheval (1h30 de ballade pr eux). Cela me permet d’arriver tranquillement ds le village, de faire un tour du marché local (nourriture et artisanat). Les photos ne peuvent etre prises qu’après demande express, car pr ces villageois, le fait de prendre une photo leur vole leur âme ! ! ce ne st donc q des photos volées … malheureusement. Une bonne partie prise sans cadrage ni visée. La majorité a été faite à partir du bistrot qui surplombait la place du marché. Moment extraordinaire de simplicité. Ns sommes restés 1h assis la à regarder.

Une fois le groupe réuni, on visite leur église. Photo non admise malheureusement. La simplicité de croyance ns saute aux yeux. L’église, d’origine catholique, n’a pas de prêtre. Ils pratiquent leur culte à l’intérieur, mélange de croyances maya et religion catho : des bougies partout, des statues de saint catho, des aiguilles de pin par terre pr l’odeur, et des fleurs en offrande. Il y a aussi des guerrisseurs et shaman pr les " soins " spirituelles. Pas de messe. Les gens viennent qd ils veulent et aussi longtps. Il arrive régulièrement qu’ils égorgent des poulets, boivent de l’alcool local accompagné de coca cola pr roter … très surprenant, mais on s’y sent bien, on sent la quietude et la croyance des gens.

Puis on part pr une rando facile d’1h30 vers le village d’à coté de Zinacantan. On traverse la campagne et les collines, on voit les gens vivre simplement. Il fait chaud. On decouvre aussi les crois mayas, donc préhispanique, hallucinant de ressemblance avec la croix catholique, alors qu’elle est bcp plus ancienne.

On arrive ds le village, poursuivons par une visite des tisserandes tzotzils. On les voit peu travailler en fait, et font surtt de la vente. Bcp de jolies tissus, mais rien qui me tape ds l’œil vraiment, surtt q c pas donné (je suis le seul à ne rien acheter sur place). Le plus grd interet pr moi est leur préparation de tortillas, à la manière locale, c’est à dire simple et paysanne ds l’arrière cuisine au feu de bois … super bon ! ! ! on a également gouté le " poshe ", gnioule locale (sans crapeau).

Puis on mange ds un pti resto, il fait faim, il est quasi 3h de l’aprem.

A 17h, ns sommes de retour à san christobal. Quartier libre. J’en profite pr faire qq photos de la ville à la lumière de fin de journée.

Puis j’arpente le marché, faut bien faire des cadeaux, d’autant qu’on a peu l’ocass de le faire. Je me surprends meme à négocier les prix. Après une bonne heure, je m’en vais boire un coup avec gaelle nicolas pierre et corinne. On s’amuse avec nicolas à négocier et casser les prix avec les enfants vendeuses à la sauvette. Je me retrouve donc avec un tissus mural brodé, moitié prix , 5€ environ au final.

Puis resto entre nous 5, rejoint par cecile et faustin, ds un resto " France-Mexique ", bon et pas cher. J’ai mangé des crepes au fromage jambon, certes pas bretonnes, mais tt à fait correct.

Pr finir la journée, une heure d’@ , histoire de se tenir au courant des greves, et donner qq news.

 

 

Dimanche 18 :

La journée commence mal, personne ne ns a reveillé, on s’est levé à 6h28 pr un rdv à 6h30 au pti dej avec bagages. Michel est de mauvais humeur, moi je m’en fous complet, je me prépare comme d’hab au vitesse grd V.

On décolle tot. Sur la route, on passe chez un producteur de café et chocolat. On y goute les 2. Café délicieux, chocolat … spécial, très sucré, plutot dégueux pr les amateurs de chocolat comme moi, malgré son bon gout de cacao. j'en ai ramené, je vs le fait gouté sans pb !

Puis on va visiter le site de Tonina. Pas un touriste ! ! et il refait chaud. Le site n’est ouvert q depuis 1994. Une seule colline sur lequel se trouvent différents petits temples . super beau site.

Puis routes de montagnes vers les chutes d’agua Azul. On traverse la zone zappatiste, y’a meme des magasins q pr ca et pr eux.

On mange en arrivant aux chutes, du poisson. Notre guide à manger son poisson en entier, il ne laisse q les arretes et le crane ; peau, yeux, queue … a la trappe estomac).

On visite les chutes, qui s’étendent sur 13km, on en verra donc pas tout. On s’y baigne ds un coin tranquille, sans trop de courant ni de profondeur. On y decouvre une " machine à laver ", le courant hyper locol ns faisant tourner en rond sans effort, grace à des tourbillons.

On fini la journée par la route vers Palenque, qu’on visitera très rapidement de nuit, ya pas grd chose à y voir, meme pr des touristes. Installations aux lodges, pas grd confort, mais ca va.

On vient d’arrivée ds la zone tropicale et la jungle, ca se sent : il fait chaud, très humide, environ 95%, bcp d’insectes en tt genre (moustiq, araignées, singes …), le paradis quoi ! !

 

 

Lundi 19 :

Lever tot, pr profiter du site de Palenque. On y restera 3h. il fait chaud, et surtt humide, on est ds la jungle.

Ns sommes accueillis par les singes hurleurs, impressionnant bien qu’on n’arrive pas à les voir correctement. Le site est immense. Petite intro par le temple des inscriptions, le plus impressionnant, mais sur lequel on ne peut plus monter. Grosse particularité, c le seul temple ou l’on a trouvé un tombeau à l’intérieur, celui du roi biensur, Pacal, et également un tombeau pr sa mere !. on a ensuite enchainé sur le palais. Lieu de résidence du roi, de sacrifices humains pdt les cérémonies. Tt pleins de galeries en sous sol, une grde tour centrale servant d’observatoire astronomique. Nombreuses frises et sculptures. Puis direction temple de la croix, assez haut, avec de belles frises et des croix mayas. De la, on a une vue sur tt le site. Ns sommes face au temple du soleil, qui servait à determiner les saisons, mais vu le manq de soleil, on a pas pu voir comment ca fonctionnait (je vient de comprendre en regardant un reportage à la télé, beau hasard). Puis quartier libre. On essaye d’aller voir des temples ds la jungle, mais le chemin est vite fermé. Du coup, on s’oriente vers le jeu de balle, puis de groupe nord, que l’on contemple du haut du temple du comte. On y reste peut etre 15 min à contempler, se reposer, prendre son tps pr revasser. Moment magique ds les brumes lointaines.

Puis retour à l’hotel pr une douche et manger tot.

On repart pr la suite du prog : normalement 1h30 de route, 1h30 de rando vers une cascade, puis 1h30 de route pr atterrir chez les lacandons. Mais au bout de 1h20 de route, on se prend une averse tropicale sur la tête. Les boules. Le chemin devient boueux, et ca commence à devenir galere en minibus. Du coup, obligé de faire demi tour, et annulation de la ballade. On continue donc la route. On arrive une bonne heure apres chez les lacandons, derniere tribu d’origine mayas, decouverte il n’y a q 8ans environs ! ! mais ils n’ont pas perdu le nord, et se sont vite adapté à notre civilisation. On y trouve des voitures, un cybercafé ds une hutte ! ! ! les enfants demandent de l’argent dès qu’on veut les prendre en photo, c hors de question. Faut dire qu’ils st " particuliers ", habillé d’une grde toge unie, ont les cheveux longs, st typés mayas (forme du crane et nez). Comme ns sommes arrivés de jour, on en profite pr faire une visite du village, mais qui sera abrégé par une nouvelle averse.

Le logement est … fun ! ! des cages à poules avec moustiquaires. On y a bien dormi, mais un peu foutage de gueule qd tu vois le prix du voyage.

On fini la journée par un apéro à la téquila, y’a rien d’autre à faire la nuit. Manger et dodo à 20h30 ! !. qd ns sommes arrivés ds le refectoire, il y avait des enfants qui faisaient des dessins, trop mignon (et trop jeune pr demander des sous).

 

 

Mardi 20 :

Levé à 7h, depart pr 4h de rando ds la jungle. Et surprise, il fait bon, pas trop chaud, pas trop humide, à l’ombre … et en plus la rando est facile. On traverse pleins de petits cours d’eau par des troncs couchés ds l’eau. on est parti pr 4h de marche.

Au bout de 2h, on arrive à un petit temple completement perdu ds la jungle. C hallucinant. Il est bouffé par la nature. Très simple. Et dire q quasiment tt les sites qu’on verra au Mexique étaient ds cet état qd ils les trouvent. On voit juste à coté du site un linteau sculpté, qu’ils ont trouvé ds les racines d’un arbre lorsque celui ci a été déraciné.

 

Puis une petite heure de marche avant la récré : une cascade, qui fait thalasso comme il faut. Super agréable. On fini par une derniere heure de marche pr le retour.

On mange une dernière fois chez les lacandons.

Puis on part pr le site de Bonampak, ds la jungle, mais accessible en voiture. Il n’y qu’un seul temple, pas le plus imposant, mais célèbre pr ses fresques murales bien conservées … pr l’époque : tt n’est pas super visible. En plus, pas un touriste en vue, ce qui rajoute un charme certain à ce site ds la jungle.

 

Et pr changer, 3h de route pr revenir a palenque. 2h de glandouille a l’hotel, vu qu’il n’y a rien ds les alentours.

 

Mercredi 21

Pr bien commencer la journée, 4h de minibus. Sur la route, une pause sympa : contrôle et fouille du minibus par l’armée. fallait bien q ca arrive, vu le grd nbre de barrages et contrôles. Tt est bien qui fini bien sans souci, on est en règle et on repart vite.

Vers 13h , on arrive à la plage, sur les bords du golfe du Mexique. Endroit très sympa, bien q se soit en bord de route. Il fait beau, que qq touristes francais, sable blanc sur mer bleu clair. On s’y baigne, l’eau est bien bonne. Il y a bcp de pélicans ds le coin, leur vol en escadrille au raz de l’eau est magnifique à voir. Petite partie de volley avec hubert et pierre.

On mange sur place, du poisson biensur, trop bien préparé.

2h de route avant d’arriver à campeche. On arrive peu de tps avant le coucher de soleil. On commence par la visite des restes de murailles fortifiées, qui permet d’avoir une vue panoramique de la vieille ville coloniale. Très coloré, pastels. Mais en surface, on se rend compte qu’il y a plein de maisons ou il n’y a que des facades, bcp d’intérieur sont laissés à l’abandon, dommage. Mais très jolie pr les yeux. On traverse ensuite d’une traite la ville pr essayer de choper le coucher de soleil sur la mer, mais raté à moitié, le soleil est deja en parti ds l’eau. tant pis. Puis quartier libre ds le centre. Rapide tour, car de nuit c’est peu intéressant. Je bois un coup pr changer, avec pierre et corinne.

Puis direction : hotel. Très continental et classe, bien mais pas de cachet. Les serveurs sont droles. Je profite meme pas de la piscine, car je commence à etre malade, ma nuit se fera entre les quintes de toux ! !

 

 

Jeudi 22

Petit dej avec jus d’orange, @ gratos, la journée commence bien.

2h de route pr arriver à Uxmal. 2h de visite. Formidable. Célèbre pr ces innombrables sculptures, ici il n’y a pas une fresq. Il fait chaud, et on voit tt plein d’iguanes. on commence la visite en faisant le tour de la pyramide du devin, qui a pr point très particulier une base de pyramide ronde ! ! l’escalier qui mène au sommet du temple est vertigineux et magistral, 60° pr le principal, 45° pr les 3 autres escaliers. Malheureusement on ne peut pas y grimper. C’est aussi la plus haute des pyramides du site. On continue par le carré des oiseaux et le quadrilatère des nones, nom donné car organisé comme un monastère. Impressionnant par ses frises et sculptures. On passe ensuite par le jeu de pelote, ou l’on voit un anneau. Puis on passe au palais du gouverneur, qui surplombe le site et d’ou on a un panorama splendide. On fini par la grde pyramide, ou on restera un moment pr profiter de la vue. Je crois q c’est mon site préféré .

on mange ensuite chez des artisans potiers. En plus de faire de superbes sculptures, le repas est vraiment tres bon. Pr ajouter au charme, le cadre est très sympa. Super matinée.

On part ensuite pr Merida, 1h30 de route. Ca devient dur pr mon petit crane, ca remue dur. A Merida, on visite un marché couvert immense, très coloré, varié, vivant. Mais de plus en plus dur pr ma tete, ce qui ne me permet d’en profité pleinement. Tte la balade se fait en compagnie de gaelle et nicolas. En attendant le minibus, on s’est fait abordé par un vendeur de hamac, mec génial, super vendeur très rigolo. Le meilleur est qd il ns a montré son hamasutra ! ! plus q du sport, kamasutra ds un hamac , tt un programme.

Puis route vers Chichen Itza, 2h de route ou je vais en chier un max malgré ma super place devant, crise de fievre avec sueurs, l’enfer. pr couronner le tt, 2km avant d’arriver, on se chope une énorme drache tropicale, qui du coup annule la fin du programme de la journée, on devait voir un show son et lumière sur le site de chichen itza. Vraiment dommage, ca devait etre magnifique. D’un autre coté, vu mon état, j’etais content d’etre à l’hotel pr me reposer trankil.

 

Vendredi 23

Dernier jour ! ! ca va mieux qu’hier, mais c pas encore le top, je me soigne.

On commence la journée par la visite de chichen itza. Grd site qui en impose. Il fait chaud et étouffant. Il est tot, il n’y a pas encore trop de monde, ni de ricains, ils st encore à cancun, on les verra en fin de visite. On tombe directe sur le castillo, la pyramide centrale, magistrale (accès tjs interdit). Puis le formidable jeu de pelote, avec ses 2 anneaux conservés. Juste à côté, le mur des crânes (cimetière) et temple des jaguars. On continue par le temple des milles colonnes, sur lequel trône Chac Mool (qu’on voit très mal sur ma photo) : c’est un hotel de sacrifice. Il y a aussi pleins de sculptures de guerriers sur les colonnes. Puis le cenote : c un trou naturel au fond duquel il y a de l’eau. c’etait un lieu d’offrandes et de sacrifice d’enfants, pr le dieu de l’eau. fin de la visite par l’escargot, un observatoire astronomique. Le reste de la visite est un quartier libre, au radar, de plusieurs petits temples en périphérie.

2h de route pr avoir le droit à un petit resto à côté de Tulum. Mais pr y arriver, on a eu le droit à un control de la police. fallait voir sa tronche, on pouvait y lire : je vais vs raqueter !! ca a duré au moins 30min, il cherchait la moindre faille pr avoir son "pourboire", qu'on pense qu'il a eu bien que le guide n'avait rien à se reprocher, histoire d'en finir. Le resto, bien bon et pas cher. On a esquivé une nouvelle drache ; mais ca reste couvert pr la visite de l’après midi : le site de tulum.

C’est un site, pas très grand, complètement entourer d’une muraille, seul site maya ou c’est le cas. Mais le plus caractéristique, c’est son temple sur les falaises, au bord de la mer des caraibes, magnifique. Les autres petits temples st insignifiants. Qq uns du groupe se baignent sur la plage du site. Pr ma part, j’ai juste gouté du bout des orteils, j’aurai bien aimé en profité plus, mais tjs malade et comme ca commence à aller un peu mieux, je veux pas prendre de risq. Et le reste du groupe ne voulait pas trop rester à glander sur la plage, de peur de se prendre une drache.

Puis retour à l’hotel à playa del carmen, histoire de se rapprocher de cancun et son aéroport. Super hotel. Petit resto ou on s’est gavé pr pas cher, avec des cocktails de fruit à tomber par terre.

 

Samedi 24

Levé à 4h, départ à 4h30 pr l’aéroport. decollage à 7h30 de cancun vers mexico, 3h de vol. Puis changement d’avion, avec un stop de 4h ds le duty free. Pr finir par 11h de vol. arrivée au pays dimanche matin à 8h30 du mat. Fin du voyage.

 

 ambiance et impressions :

la conduite: c'est du sport, à coté à paris, ils conduisent bien et doucement. ds mexico, c'est de la folie. il n'y a quasi pas de 2 roues, trop dangereux pr eux. sur les routes nationales, les lignes blanches connaissent pas, on se retrouve regulierement à 3 de front, voir 4 des fois. ils utilisent la voie d'arret d'urgence comme une voie de circulation !!! sur l'autoroute, les bus et taxi s'arretent sur la voie d'arret d'urgence pr prendre ou deposer des gens !!!!

bouffe: c super bon, même s'il y a bcp de poulet. ils ne savent pas cuisiner le boeuf, c de la semelle apres cuisson. poisson delicieux près des cotes. je vous conseille aussi la salade de cactus. pr les piments, ils st tjs mis à part, donc nikel, par contre ils arrachent sa mere !! bcp de fruits, ils n'ont pas l'air mur, mais bcp de gout en general.

gens: ils st sympa, mais parlent q trés peu l'anglais, meme ds les hotels. et vu mon niveau d'espagnol, la communication a été peu developpé. dommage. ils st cool, ya pas le feu au lac ...

argent : la vie est pas trés cher. la galère pr ecouler nos "gros" billets.

 

 

 

   

 PS: je vous conseille d'aller sur le blog de sylvain (il est ds mes liens) pr voir d'autres photos du meme voyage. on devait partir ensemble à la base (on s'est rencontré en nouvelle zelande), mais j'ai du decaller. il est donc parti en septembre. c'est trés bien fait, en plus, il y a les noms sur les photos !!

 

 

 

Publié dans voyages

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article